Subscribe to Libido Sexualité Subscribe to Libido Sexualité's comments
quand l'acte sexuel peut entrainer la mort

quand l’acte sexuel peut entrainer la mort

Il y a 40 ans Simone Veil prononçait le discours sur le droit à l’avortement : Au terme de trois jours d’échanges houleux, la dépénalisation de l’avortement sera votée dans la nuit du 29 novembre 1974, par 284 voix pour et 189 contre.

Le corps d’une femme n’appartient qu’à elle et elle seule doit décider d’interrompre ou non sa grossesse ; personne ne devrait s’y opposer. Et pourtant !

Et pourtant 40 ans après nous devons rester attentifs car certains mouvements veulent reprendre le contrôle sur le corps et l’esprit des femmes. Nous  nous devons d’être vigilants pour ne pas régresser. Ne jamais croire, que les acquis obtenus grâce aux signataires du Manifeste des 343 femmes « les 343 salopes », qu’il est impossible de revenir en arrière.Rien n’est jamais définitif. 

Des noms célèbres ont permis cela : Agnès Varda, Catherine Deneuve, Benoite Groult, Simone de Beauvoir, Jeanne Moreau, Françoise Sagan et 337 autres en avouant  publiquement avoir avorté.

En France aujourd’hui beaucoup de centre où se pratique l’IVG ferment et les Planning Familial ont de moins en moins de moyens. Encore aujourd’hui des femmes partent aux Pays Bas pour se faire avorter. 

L’avortement solution de confort ? Non! Avorter est toujours un drame, une souffrance pour la femme qui doit le pratiquer.

Bien sûr que l’avortement doit rester l’exception, l’ultime recours pour les situations sans issue, comme le déclarait Simone Veil. Bien sûr que l’IVG ne doit pas se substituer à la contraception. Cette Loi a évité les aiguilles à tricoter, les sondes, l’eau de Javel. Et l’horreur pour beaucoup d’entre elle qui en mourraient ou restaient abimées, mutilées à vie.

La contraception masculine ? Hier un rejet massif de cette solution auprès des hommes qui était pour eux une atteinte à leur virilité. Aujourd’hui il y a une demande masculine pour ne pas avoir à endosser des paternités qu’ils refusent.

Nul n’a le droit de se désintéresser des conséquences de ses actes (Aaron) sera la conclusion. 

 

4 Responses to “26 novembre 74 – 40 ans la Loi Veil”

  1. flora

    La loi Veil nous a offert le droit d’enfanter dans le DESIR .

    Porter et donner naissance à un enfant avec amour, et non par hasard ou à l’extrême, contre notre volonté …
    C’est un choix , une décision,qui nous appartient afin d’être une  » mère suffisamment bonne « .

    Merci Lyli de nous l’avoir rappelé

  2. lyli

    Merci Flora qui-sait-de-quoi-on-parle

    comme beaucoup, sinon la plupart des femmes de notre génération lorsqu’on évoque ce droit fondamental à disposer de notre corps.

    Bien à toi, ma fidèle
    lyli

  3. Delphine

    Rien est gagné en effet, parce qu’aujourd’hui encore des personnes sont contre. Je me souviens du jour où j’ai franchi le pas, le médecin s’est fait le malin plaisir de tourner l’écran, pendant l’échographie, afin de me montrer le fœtus….no comment ! Cette décision est déjà un choix difficile et douloureux, alors je suis dans une énorme compassion face à toutes ces femmes, qui il y a plus de 40 ans ont souffert d’un avortement interdit et pour tout ce que ça engendrait, psychologiquement, physiquement. Pour elles, pour nous, pour nos filles nous devons nous battre encore pour que tout avance et que rien ne régresse. Merci à Madame Simone Veil de s’être battue en notre nom, en nos droits…

  4. lyli

    Delphine,
    merci jeune femme d’avoir témoigné.

    Votre témoignage est la preuve de la lente évolution du genre humain à accepter les acquis, les droits dévolus aux femmes, mais aussi à toute minorité dont elles font partie.
    La Loi ne protège pas des moralisateurs, des « bien pensant », des jugements pas plus qu’elles ne les obligent à s’y plier dès lors où ils ne sortent pas de leur sphère ni n’empêchent qu’elle soit appliquée.

    Oui, restons vigilants.

    Bises affectueuses
    lyli

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>